Jacques Roumain. Intervention au Congrès des écrivains — 16-17 juillet 1937

Jacques Roumain

Traduction de Léon-François Hoffmann

p. 296-297

Référence(s) :

Roumain, J. « Intervention au Congrès des Écrivains pour la Défense de la Culture, Paris 16-17 juillet 1937 » dans : Roumain, Jacques. Œuvres complètes. (édition établie par Léon-François Hoffmann), Madrid : ALLCA XX (Collection Archivos), 2003, p. 680.

Citer cet article

Référence papier

Jacques Roumain, « Jacques Roumain. Intervention au Congrès des écrivains — 16-17 juillet 1937 », Chemins critiques, Vol 6, nº 1 | 2017, 296-297.

Référence électronique

Jacques Roumain, « Jacques Roumain. Intervention au Congrès des écrivains — 16-17 juillet 1937 », Chemins critiques [En ligne], Vol 6, nº 1 | 2017, mis en ligne le 05 avril 2017, consulté le 18 juin 2018. URL : https://www.cheminscritiques.org/446

Le texte original en français a disparu. La version en Anglais a été publiée par Nancy Cunard dans : « Three Negro poets », Left Review, Londres, vol. 3, octobre 1937, p. 535. Traduction en Français par Léon-François Hoffmann. Voir aussi : Hoffmann Léon-François, Roumain Jacques, « Jacques Roumain et Nancy Cunard. Poème de Jacques Roumain dédié à Nancy Cunard et lettre de Jacques Roumain à Nancy Cunard, commentés par Léon-François Hoffmann », Gradhiva, 1/2014 (n° 19), p. 174-191

I belong to a small nation of black people who are partisans of liberty, and who have played an important role in the libertary struggles of America. Eight hundred volunteers from my country participated in the War of Independance of North America and fought heroically at Savannah. When Bolivar, temporarily defeated, sought refuge in Haïti, he found there arms and munitions which enabled him to resume the struggle. Cuba is beholden to us for having helped Maceo and Marti. And thought this is little known, yet it seems to me a remarkable fact: the Haïtian government of that time sent important financial aid to distant Greece, to the champions of Greek liberty who were fighting to free her from the yoke of Turkish oppression.

It is my pride also to belong to that same poeple of Negro slaves who were the first, now one hundred and thirty-threes years ago, to seize arms for the overthrow of the domination of their masters.

Perforce, I am a Communist, an anti-Fascist. Amongst a thousand other reasons, because I am a Negro; because Fascism condemns my race to every indignity.

As a writer I take my stand for the defence of culture threatened by Facist barbarism. This means that everything impels me to consider as mine both the sufferings and the will to victory of the Spanish people who are fighting for liberty against Fascism, who are fighting for the dignity of the human race.

Traduction

J’appartiens à une petite nation d’hommes noirs partisans de la liberté, qui ont joué un rôle important dans les luttes de libération du continent américain. Huit cents volontaires sont venus de mon pays participer à la Guerre d’Indépendance de l’Amérique du Nord et se sont courageusement battus à Savannah. Quand Bolivar, ayant essuyé une défaite temporaire, chercha refuge en Haïti, il y trouva les armes et les munitions qui lui permirent de reprendre le combat. Cuba nous est redevable d’avoir porté assistance à Maceo et Marti. Et, bien que la chose soit peu connue, elle me semble néanmoins significative, le gouvernement haïtien de l’époque envoya d’importants secours financiers à la lointaine Grèce, aux champions de la liberté grecque qui luttaient pour l’affranchir du joug oppresseur de la Turquie.

Je suis fier, également, d’appartenir à ce même peuple d’esclaves noirs qui furent premiers, il y a désormais cent trente-trois ans, à prendre les armes pour supprimer la tyrannie de leurs maîtres.

Je ne puis faire autrement que d’être un communiste, un antifasciste. Entre mille autres raisons, parce que je suis Nègre ; parce que le fascisme condamne ma race à toutes les indignités.

En tant qu’écrivain, je m’engage pour la défense de la culture menacée par la barbarie fasciste. Ce qui implique que tout me pousse à faire miennes et les souffrances et la volonté de vaincre du peuple espagnol en lutte pour la liberté contre le fascisme, en lutte pour la dignité de l’espèce humaine.

Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International