La communauté atlantique : nouveaux enjeux, nouveaux défis

Dorval Brunelle

p. 115-127

Citer cet article

Référence papier

Dorval Brunelle, « La communauté atlantique : nouveaux enjeux, nouveaux défis », Chemins critiques, Vol 6, nº 1 | 2017, 115-127.

Référence électronique

Dorval Brunelle, « La communauté atlantique : nouveaux enjeux, nouveaux défis », Chemins critiques [En ligne], Vol 6, nº 1 | 2017, mis en ligne le 05 avril 2018, consulté le 19 janvier 2018. URL : http://www.cheminscritiques.org/384

Communication présentée le 1er décembre 2012 dans le cadre du Forum International sur l'Espace Atlan­tique. Intitulé « Initiative pour une Communauté Atlantique ». Il a été coorganisée par le ministre Ahmed Lahlimi Alami, Haut Commissaire au Plan du Royaume du Maroc, et M. Jean-Claude Thebault, Directeur général du Bureau des conseillers de politique européenne (BEPA) de la Commission européenne.

La question à laquelle je voudrais répondre est celle de savoir quels sont les nouveaux enjeux qui s’imposent aujourd’hui aux pays riverains de l’Atlantique et pourquoi il devient de jour en jour plus urgent d’agir de concert pour protéger ce patrimoine commun de l’humanité que représentent le bassin atlantique et ses quatre façades. Or, les réponses que l’on peut apporter à cette question doivent non seulement prendre en compte les nombreux angles morts qui ont marqué et grevé l’évolution des grandes initiatives à vocation transatlantique jusqu’à au­jourd’hui, mais elles doivent également prendre acte du basculement de l’épicentre de l’économie mondiale depuis l’Amérique du Nord vers l’Asie – un phénomène que certains auteurs ont comparé à un véritable « mouvement tectonique » qui affecterait non seulement les pays d’Amérique latine, mais l’ensemble du monde occidental. Ces deux exigences rendent encore plus pressant le défi de repen­ser l’Atlantique. En attendant, les gouvernement...

2 Pour reprendre l’expression de Jorge Heine et Andrew Cooper (2010).

3 Les cinq ne disposant pas d’une façade atlantique sont El Salvador, l’Équateur et le Pérou, ainsi que les deux pays enclavés, la Bolivie et le

4 Et ce, même s’il existe d’importantes collaborations transfrontalières sur des dossiers précis, autour de la gestion des niveaux d’eau des Grands

5 Et même l’idée de créer un marché transatlantique de la défense, qui apparaissait pourtant souhaitable aux yeux du Service canadien de renseignement

6 À l’heure actuelle, plus de 30 % des hydrocarbures sont exploités en mer, dont une part importante dans la mer des Caraïbes. À quoi il faut ajouter

7 La Convention des Nations Unies sur le droit de la mer a été signée à Montego Bay (Jamaïque) en 1982 ; elle est entrée en vigueur 12 années plus

8 L’expression « Amazonie bleue » (Amazônia Azul) désigne une zone « (dont) la superficie s’étend sur 3,5 millions de km2 pour la zone économique

9 Voir Matthew Gianni (2008). À noter que l’International Transport Workers’ Federation (ITF) a lancé une vaste campagne à l’échelle mondiale contre

10 En ligne : <http://www.isa.org.jm/fr/>.

11 Voir à ce propos la déclaration de Nicolas Sarkoszy, datée du 16 septembre 2008, dans laquelle le président appelle à la formation d’une « police

12 La notion de maritimisation est présentée par Alain Nonjon au chapitre 3 (intitulé « La mondialisation annonce-t-elle la fin de la géographie ? »)

13 Voir à ce sujet le compte rendu du colloque organisé conjointement par l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM) et le

14 Il y a bien sûr des exceptions : les sommets ibéro-américains, les pays lusophones, la francophonie, etc.

15 Un exemple intéressant à cet égard est celui de l’Association of Pacific Rim Universities (APRU). L’associa­tion poursuit quatre buts : (i) créer

Dorval Brunelle

Université du Québec à Montréal

Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International